AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Nos partenaires  

Partagez | 
 

 03- Protocole de sécurité et mesures d'urgence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fondo
Le savant fou d'Athelstan
Messages : 2573
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 39

Dossiers de laboratoire
Groupe: Direction
Maladie (s):
Médications:



MessageSujet: 03- Protocole de sécurité et mesures d'urgence Dim 10 Aoû - 10:17


LABORATOIRE ATHELSTAN
Protocole de sécurité



Bienvenu au centre de recherche Athelstan. Nous allons bientôt commencer la visite guidée du centre et passerons en revue son protocole de sécurité afin de vous permettre une meilleure compréhension de son fonctionnement. À des fins de sécurité, merci de ne toucher à rien et d’observer à la lettre le protocole qui vous sera présenté. Vous remarquerez que le centre est muni de la toute dernière technologie en matière de systèmes de sécurité, étant donné la dangerosité de ce qu’il renferme.

Nous commencerons donc par les caméras, qui couvrent tous les angles de chaque pièce du laboratoire. Les seuls endroits non surveillés sont l’intérieur des cabines de toilette ainsi que les appartements personnels du personnel de l’établissement. Les images enregistrées par les caméras sont acheminées en temps réel à une salle dont les murs se composent principalement d’écrans. Des membres de la sécurité ont comme fonction d’occuper cette salle de visionnement afin de détecter toute anomalie dans le fonctionnement du centre ou dans le comportement des cobayes ou du personnel.

Nous arrivons devant l’ascenseur. Vous remarquerez qu’il est impossible de circuler librement entre les étages du centre. Seuls les ascenseurs permettent de changer d’étage. Pour y avoir accès, les membres du personnel utilisent une carte qu’ils glissent dans un détecteur à puce. C’est cette puce qui contrôle l’accès à la majorité du centre pour le personnel. Des modifications à ces accès peuvent être apportées en temps réel via la salle de contrôle du centre. Une fois dans l’ascenseur, le membre du personnel choisi l’étage à laquelle il désire se rendre. Vous remarquerez, en portant attention au panneau de contrôle à l’intérieur de l’ascenseur, qu’il y a une seconde fente à carte. Celle-ci sert à l’insertion de certaines cartes spéciales donnant accès à des pièces inaccessibles autrement, notamment à la salle des machines se trouvant entre les étages du centre. Pour les besoins de la visite, nous nous rendrons au troisième sous-sol où vous aurez la chance de visualiser l’ampleur de notre sécurité.

Une fois sortis de l’ascenseur, nous nous retrouvons devant le service de contrôle du troisième sous-sol. Les deux autres étages en contiennent un semblable. Ce poste de contrôle ressemble à celui d’un aéroport, c’est-à-dire qu’il comporte un scanneur servant à détecter les objets métalliques, mais aussi certaines composantes chimiques afin de contrôler la propagation de virus ou l’usage de certaines substances. Le poste du troisième sous-sol est aussi muni, en plus de caméras, d’un scanneur d’empreinte digitale. Une fois le scan complété et l’identité de la personne confirmée, une double porte vitrée s’ouvre pour la laisser pénétrer dans l’étage. Toute anomalie enclencherait immédiatement une alerte et les portes resteraient closes. Passé ce poste, chaque porte est munie d’une fente à puces, qui agissent comme des clés.

Plus loin au troisième sous-sol, nous avons la chance de croiser d’autres postes de contrôle encore plus équipé que le précédent, ceux-ci comprenant des scans rétiniens, des scans du visage ou même une chambre pressurisée servant à la décontamination entre l’étage et la salle contenant les souches virales et les médicaments de tous genres. Le poste de contrôle le plus sécurisé, hormis celui menant aux chambres d’isolement, est celui menant à la chambre de stockage des mémoires se trouvant au second sous-sol. Seul le Savant Fou et quelques autres élus savent comment débarrer les doubles portes blindées menant à cette pièce. Nous nous arrêterons ici pour le moment. Il serait intéressant de vous montrer les mécanismes de défense du centre installés dans certains couloirs, tels des rayons laser ou des gaz toxiques, mais il faudrait pour cela déclencher une des alarmes. Nous vous ferons toutefois le plaisir de vous en dire plus sur les différentes alarmes ainsi que leur code affilié :

Code blanc : Il s’agit d’une maîtrise physique. Les agents de sécurité sont appelés en renfort afin de maîtriser le patient et le traîner dans une salle d’isolement du dernier sous-sol.

Code jaune : Il s’agit d’une fugue. Les ascenseurs à proximité du fugitif sont systématiquement verrouillés. Les cobayes sont reconduits à leur dortoir respectif afin de les compter et sont tenus d’y rester tant que le cobaye manquant n’est pas appréhendé.

Code rouge : Il s’agit d’un feu. Tous les ascenseurs se verrouillent et on regroupe les cobayes ainsi que le personnel dans un endroit sécuritaire afin de procéder à un décompte. Le système d’extinction des feux du centre est enclenché.

Code noir : Il s’agit d’une bombe. On procède alors de la même manière que pour le code rouge.

Code bleu : Il s'agit d'un arrêt cardio-respiratoire. On transporte rapidement la personne aux soins intensifs du centre.

Code brun : Il s’agit d’une fuite de produit chimique ou d’un agent contaminant. Tout l’étage est immédiatement mis en quarantaine afin de réduire les risques de contamination. Le code brun ne permet aucun passe-droit, même au niveau de la direction.

Code orange : Il s'agit de l'arrêt complet du système moteur du centre de recherche. Tout le centre tombe dans le noir complet. La brigade interne doit intervenir rapidement.

code vert : Il s’agit d’un signalement d’évacuation immédiate. Les cobayes et le centre sont abandonnés et seul le personnel ayant une importance capitale par rapport au projet sera guidé vers un bunker dont l’emplacement est gardé secret.

Afin d’obtenir plus de renseignements sur les codes du protocole de sécurité, sur les cartes à puce ou encore sur le centre lui-même, merci de vous référer aux rubriques portant sur le sujet. Vous désirez sortir ? Déjà ? Il n’est possible de sortir du centre qu’en empruntant des ascenseurs spéciaux se trouvant au second et au troisième sous-sol. Attention de n’enclencher aucune alerte à votre sortie. Vous devriez enfiler des combinaisons thermiques, toutefois, car la température et le vent sont tels près du champ d’éoliennes entourant le centre que vous risquez de vous retrouver congelés en moins de temps qu’il n’en faut pour crier banane. Heureusement, vous n’êtes pas un cobaye du centre. Ceux-ci ont tous une puce implantée dans l’un de leur œil, servant de GPS. Lorsqu’un cobaye est porté comme manquant à l’appel par l’un des nombreux gardiens qui effectuent des rondes, la puce envoie un signal faisant s’allumer un point sur une carte électronique dans le centre de contrôle. Grâce à ce point lumineux, il est possible de suivre les déplacements de chaque cobaye en temps réel. S’il advenait que, malgré tout, un cobaye réussisse à s’enfuir du centre, un signal serait alors envoyé à la puce, la faisant exploser à l’intérieur du crâne de sa victime.



Dernière édition par Savant Fou le Mer 8 Avr - 15:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondo
Le savant fou d'Athelstan
Messages : 2573
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 39

Dossiers de laboratoire
Groupe: Direction
Maladie (s):
Médications:



MessageSujet: Re: 03- Protocole de sécurité et mesures d'urgence Mer 8 Avr - 12:04


LABORATOIRE ATHELSTAN
Mesures d'urgences - CODE JAUNE -


CODE JAUNE

Le code jaune est lancé au micro lorsqu'un sujet de recherche manque à l'appel durant le dénombrement du couvre-feu, sans raison mise à son dossier par qui de droit (savants, psychiatres, médecins, tuteur, etc.). Ou encore lorsqu'un sujet de recherche prend la fuite durant un transfert ou durant la journée. On peut ensuite entendre l'annonce suivante au micro. Le code sera lancé trois fois à l'interphone.

« ATTENTION ATTENTION ATTENTION CODE JAUNE (NUMÉRO DU SOUS-SOL OÙ LE CODE A ÉTÉ DÉCOUVERT) »
« ATTENTION ATTENTION ATTENTION CODE JAUNE (NUMÉRO DU SOUS-SOL OÙ LE CODE A ÉTÉ DÉCOUVERT) »
« ATTENTION ATTENTION ATTENTION CODE JAUNE (NUMÉRO DU SOUS-SOL OÙ LE CODE A ÉTÉ DÉCOUVERT) »


Dès que le code est lancé à l'intérieur du centre tous les ascenseurs cessent de fonctionner afin d'éviter au sujet de recherche de pouvoir se déplacer entre les étages pendant que la sécurité le localise via le GPS se retrouvant à l'intérieur de la puce magnétique implantée à l’intérieur de son oeil lors de son arrivée à Athelstan. Une fois que le sujet est localisé une nouvelle annonce du code est faite au micro pour signaler l'emplacement exact du sujet de laboratoire afin de permettre à la sécurité d'aller chercher rapidement le colis et de reconduire là où il doit être rapatrié le plus rapidement possible. Tout dépendra de son niveau de dangerosité ainsi que de sa collaboration par la suite.

EX :

« ATTENTION ATTENTION ATTENTION CODE JAUNE DEUXIÈME SOUS-SOL AILE EST. »
« ATTENTION ATTENTION ATTENTION CODE JAUNE DEUXIÈME SOUS-SOL AILE EST. »
« ATTENTION ATTENTION ATTENTION CODE JAUNE DEUXIÈME SOUS-SOL AILE EST. »


Par contre, parfois il peut arriver que la seconde annonce soit ignorée. L'annonce sera tout de même faite une seconde fois sans pour autant avoir la précision sur le lieu où se trouve le sujet de laboratoire. Par contre, le message complet sera envoyé par communication interne aux hommes de la sécurité petite radio portative que seuls les membres de la sécurité peuvent entendre. Le but de la manoeuvre est de laisser croire au cobaye qu'il a réussi en parti à échapper à la sécurité du centre et qu'il a encore des chances de ne pas être repéré.

Une fois que la sécurité a récupéré le sujet de recherche et que ce dernier est maîtrisé, les ascenseurs reprennent du service et le cobaye est mis en isolement ou sous surveillance le temps que le tuteur intervienne auprès du sujet de recherche et qu'une décision soit prise concernant le cobaye.[/quote]

CODE JAUNE 101/201/301

Il s'agit d'un code jaune en cas de fugue de plusieurs sujets de recherche sur un même sous-sol. Dès que le code est lancé, tous les ascenseurs cessent de fonctionner automatiquement afin d'éviter que le groupe de cobayes puisse errer partout dans le centre et ainsi de limiter la zone de recherche. On pourra ainsi entendre clairement à l'interphone sur tous les étages l'annonce suivante :  

(Le chiffre du code change selon l'étage, 101 est pour le premier sous-sol, 201 pour le second sous-sol et le 301 pour le troisième sous-sol)

« ATTENTION ATTENTION ATTENTION CODE JAUNE 201 (NUMÉRO DU SOUS-SOL). »
« ATTENTION ATTENTION ATTENTION CODE JAUNE 201 (NUMÉRO DU SOUS-SOL). »
« ATTENTION ATTENTION ATTENTION CODE JAUNE 201(NUMÉRO DU SOUS-SOL). »


Par la suite à l'intérieur des postes de surveillance la sécurité tente rapidement de retracer le groupe de fuyards afin de localiser leur GPS. Il s'agit de cette petite puce prise à l'intérieur de l'oeil de chaque sujet de recherche. Les surveillants doivent donc déterminer où se trouve un rassemblement de cobayes qui ne devrait pas avoir lieu avant de pouvoir lancer à nouveau le code jaune avec cette fois la localisation complète du groupe.

EX. :

« ATTENTION ATTENTION ATTENTION CODE JAUNE SECOND SOUS-SOL AILE NORD. »
« ATTENTION ATTENTION ATTENTION CODE JAUNE SECOND SOUS-SOL AILE NORD. »
« ATTENTION ATTENTION ATTENTION CODE JAUNE SECOND SOUS-SOL AILE NORD. »


Par contre, il est possible que la seconde annonce à l'interphone ne dévoile pas l'emplacement complet du petit groupe de sujet de recherche afin d'éviter une possibilité d'émeute et de permettre au groupe qu'ils soient encore introuvables par la sécurité et qu'ils peuvent encore espérer s'en sortir et même se sauver du centre de recherche. Par contre, les membres de la sécurité savent où se trouve le petit groupe de fuyards, car les surveillants leur ont envoyé les coordonnées via leurs radios qu'ils ont accrochées à leurs ceintures.

Comme pour le code jaune normal les tuteurs sont prévenus afin de venir communiquer avec ceux-ci et de voir du sort de ces derniers après qu'ils soient retrouvés. En tout temps durant le code jaune le chef de la sécurité ou la personne responsable en poste doit être tenu au courant de toutes les évolutions. Cette personne est celle qui prendra les décisions officielles concernant le sort des fugueurs. Une fois le groupe en fuite retrouver ils seront rencontrés par la sécurité et leur tuteur et une décision sera prise concernant le sort des sujets de laboratoire qui ont cherché à fuir. Tout dépendra de leur niveau de dangerosité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondo
Le savant fou d'Athelstan
Messages : 2573
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 39

Dossiers de laboratoire
Groupe: Direction
Maladie (s):
Médications:



MessageSujet: Re: 03- Protocole de sécurité et mesures d'urgence Mer 8 Avr - 12:06


LABORATOIRE ATHELSTAN
Mesures d'urgences - CODE BLANC -


CODE BLANC 101

Il s'agit d'un code blanc fait pour un patient agité dont le niveau de dangerosité est faible. Le taux de risque pour les autres ainsi que pour lui-même est peu élevé. C'est surtout pour la protection du patient que le code blanc 101 est lancé en précisant le lieu exact où se déroule le code.

EX :

« ATTENTION, ATTENTION, ATTENTION, CODE BLANC 101 PREMIER SOUS-SOL AILE NORD. »
« ATTENTION, ATTENTION, ATTENTION, CODE BLANC 101 PREMIER SOUS-SOL AILE NORD. »
« ATTENTION, ATTENTION, ATTENTION, CODE BLANC 101 PREMIER SOUS-SOL AILE NORD. »


Seule l'équipe d'intervention présente sur l'unité de soin est généralement nécessaire pour maîtriser le sujet en crise. Il est également très rare que le patient se voie mis en isolement au denier sous-sol. Généralement, les intervenants l’entraînent à l'infirmerie pour qu'il puisse se calmer et que son tuteur vienne ensuite le rencontrer afin de comprendre ce qui a déclenché la situation de crise qui a fait en sorte que la sécurité n'a pas eu d'autre choix que de lancer le code un peu plus tôt.

Par contre, il peut arriver que le patient ne parvienne pas à se calmer. Dans ces moments-là, l'équipe d'intervention se voit obligée de mettre le sujet de recherche sous contention à l'infirmerie et de lui injecter un calmant. La rencontre avec le tuteur du cobaye se fera donc au réveil du sujet, lorsque ce dernier sera à nouveau calme.

CODE BLANC 201

Le code blanc 201est lancé pour les sujets de recherche à niveau de dangerosité moyenne. Dès que l'un d'entre eux devient incontrôlable, les surveillants n'ont d'autres choix que de lancer le code à l'interphone.

EX. :

« ATTENTION, ATTENTION, ATTENTION, CODE BLANC 201 SECOND SOUS-SOL AILE CENTRAL. »
« ATTENTION, ATTENTION, ATTENTION, CODE BLANC 201 SECOND SOUS-SOL AILE CENTRAL. »
« ATTENTION, ATTENTION, ATTENTION, CODE BLANC 201 SECOND SOUS-SOL AILE CENTRAL. »


Contrairement au code blanc 101, le code blanc 201 nécessite plus de personnel intervenant. Cela veut donc dire que ceux formés pour les codes blancs se trouvant au sous-sol le plus près de l'emplacement du code blanc 201 doivent cesser leur activité et prêter main forte à leurs collègues le plus rapidement possible. Comme ce ne sont que des sujets de recherche à dangerosité moyenne le code blanc 201 ne nécessite pas toute l'escouade formée pour les codes blancs. Normalement, une première annonce parvient à être suffisante pour avoir assez d'intervenants sur place.

Les options du patient sont généralement les mêmes. Dans le meilleur des scénarios, ils finissent à l'infirmerie sous contention avec une bonne dose de calmant avant que leur tuteur puisse venir les voir afin de connaître ce qui a déclenché la crise menant au code blanc. Dans le pire des scénarios, ils finissent au dernier sous-sol. Encore une fois, deux scénarios peuvent se produire pour les cobayes en état de crise. La première option qui demeure la moins pire des deux est de se retrouver au maximum sous contention et la seconde qui est surtout celle qu'aucun cobaye ne veut vivre est l'isolement. Dans les deux cas, c'est le chef de la sécurité ou son remplaçant immédiat qui prend la décision officielle et cette décision sera bien entendu mis au dossier du cobaye.

Une fois que le cobaye aura repris son calme, son tuteur pourra venir le rencontrer afin de communiquer avec lui et de comprendre ce qui a entraîné la crise et lancé le code blanc 201. La suite dépendra du cobaye, bien entendu.

CODE BLANC 301

Le code blanc 301 est lancé pour les sujets de recherche à niveau de dangerosité élevée et très élevée. Dès que l'un d'entre eux devient incontrôlable, les surveillants n'ont d'autres choix que de lancer le code à l'interphone.

EX. :

« ATTENTION, ATTENTION, ATTENTION, CODE BLANC 301 TROISIÈME SOUS-SOL AILE SUD. »
« ATTENTION, ATTENTION, ATTENTION, CODE BLANC 301 TROISIÈME SOUS-SOL AILE SUD. »
« ATTENTION, ATTENTION, ATTENTION, CODE BLANC 301 TROISIÈME SOUS-SOL AILE SUD. »


Contrairement au code blanc 101 et 201, le code blanc 301 nécessite la brigade complète ainsi que l'artillerie lourde de la sécurité. Il s'agit tout de même des cobayes les plus dangereux du centre de recherche. Cela veut dire que tous ceux formés pour intervenir en cas de signalement d'un code blanc se doivent de se manifester immédiatement. Il se doit donc de laisser tomber ce qu'il était en train de faire pour se déplacer à l'endroit exact où le code est lancé par le surveillant.

Contrairement aux autres cas, il n'y a qu'une seule option pour les sujets de recherche après un code blanc 301. Il s'agit des contentions en isolement sous sédatif le temps que le cobaye se calme. Une note au dossier sera bien entendu ajoutée par le responsable de la sécurité lors du code. Une fois le sujet de recherche calmé son tuteur pourra tout de même venir le rencontrer afin de connaître la version des faits du cobaye pour l'inscrire au dossier. Néanmoins, le sujet de recherche demeurera en isolement un certain temps afin de s'assurer qu'il ne représentera pas une menace pour qui que ce soit.

Le code blanc 301 peut également être lancé en cas de crise où plusieurs sujets de recherche sont mêlés et cela, peu importe, leur niveau de dangerosité. Si deux et plus sont concernés par une bagarre et qu'ils sont de dangerosité moyenne le code 301 pourrait être lancé si le surveillant en juge nécessaire.



Dernière édition par Savant Fou le Sam 18 Avr - 10:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondo
Le savant fou d'Athelstan
Messages : 2573
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 39

Dossiers de laboratoire
Groupe: Direction
Maladie (s):
Médications:



MessageSujet: Re: 03- Protocole de sécurité et mesures d'urgence Sam 18 Avr - 10:22


LABORATOIRE ATHELSTAN
Mesures d'urgences - CODE BLANC -


CODE ROUGE

Le code rouge signifie qu'une alarme incendie du centre s’est déclenchée. Automatiquement, une sonnerie se fera entendre à l'intérieur du poste de surveillance afin d'avertir les surveillants de la situation. Le surveillant sur place fera ensuite l'accusé réception de l'alarme avant de l'annoncer à l'intérieur de l'interphone trois fois pour prévenir la totalité du centre de la situation.

EX. :
« ATTENTION, ATTENTION, ATTENTION, CODE ROUGE SECOND SOUS-SOL AILE NORD. »
« ATTENTION, ATTENTION, ATTENTION, CODE ROUGE SECOND SOUS-SOL AILE NORD. »
« ATTENTION, ATTENTION, ATTENTION, CODE ROUGE SECOND SOUS-SOL AILE NORD. »


Suite à l'annonce, tous les ascenseurs se trouveront bloqués à l'étage le plus proche pour y faire descendre les gens qui pourraient se trouver à l'intérieur. Ceux-ci pourront rejoindre les autres habitants du laboratoire au centre de l'aile centrale afin de faciliter le dénombrement.

Seul l'ascenseur d'urgence demeure disponible pour la brigade interne afin qu'elle puisse se déplacer rapidement durant le code. Elle pourra ainsi être rapidement sur les lieux et intervenir tout au long du code rouge. La brigade est constituée de tous les membres de la sécurité qui auront déjà reçu une formation pour le code rouge et qui vont savoir ce qu'ils ont à faire durant une telle situation. La brigade comprend également les médecins ainsi que les chirurgiens qui doivent se tenir prêts en cas d'urgence. Elle comprend également les infirmiers (ères) ainsi que certains membres du petit personnel. Tous les membres du personnel formés pour intervenir en cas d'incendie ont les accès via leur badge du personnel qui ouvrira automatiquement les accès à l'ascenseur d'urgence en cas de code rouge.

Tous les autres habitants du centre devront se rendre au centre des ailes des sous-sols où ils se trouvent afin de faciliter le dénombrement pour s'assurer que tout le monde est bien présent et que personne ne se trouve en danger durant le code rouge.

Pour les sujets de recherche se trouvant en isolement, ils restent dans leurs cellules d'isolement durant le code rouge exception faite si le code peut mettre leur vie en danger. À ce moment-là, une équipe d'intervention de dresseurs va préparer une pièce à part pour transférer les sujets de recherche de l'isolement dans cette pièce pour éviter une émeute. Seulement, sans le go du chef de la sécurité ou d'un superviseur haut gradé les sujets en isolement ne peuvent pas être bougés de leur cellule.

Si l'incendie a lieu au sous-sol où vous vous trouvez, il faut demeurer calme et suivre les indications de la brigade. En aucun cas, vous ne devez jouer au héros. La consigne de se rendre au centre de l'étage est maintenue afin de faciliter le dénombrement et ainsi de s'assurer que tout le monde est présent.

La brigade se dirige là où le feu fait rage afin de pouvoir l'éteindre plus rapidement possible. Pendant que certains s'occupent d'éteindre l'incendie, d'autres s'occupent de sortir les personnes pouvant être coincées dans la pièce où l’incendie fait rage.

Une fois le feu éteint, les blessés sont transportés à l'infirmerie en urgence, là où l'équipe médicale d'urgence est sur les lieux pour les soigner.

Une fois l'incendie éteint et la zone sécurisée les ascenseurs sont à nouveau fonctionnels et la vie reprend son cours normal. Pendant que la brigade fait son enquête sur les causes de l'incendie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondo
Le savant fou d'Athelstan
Messages : 2573
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 39

Dossiers de laboratoire
Groupe: Direction
Maladie (s):
Médications:



MessageSujet: Re: 03- Protocole de sécurité et mesures d'urgence Sam 18 Avr - 10:23


LABORATOIRE ATHELSTAN
Mesures d'urgences - CODE BLANC -


CODE BRUN

Le code brun signifie qu'il y a une fuite de déchets ou de produits toxiques à l'intérieur du centre. Automatiquement, une sonnerie se fera entendre à l'intérieur du poste de surveillance afin d'avertir les surveillants de la situation. Le surveillant sur place fera ensuite l'accusé réception de l'alarme avant de l'annoncer à l'intérieur de l'interphone trois fois pour prévenir la totalité du centre de la situation.

EX. :
« ATTENTION, ATTENTION, ATTENTION, CODE BRUN SECOND SOUS-SOL AILE NORD. »
« ATTENTION, ATTENTION, ATTENTION, CODE BRUN SECOND SOUS-SOL AILE NORD. »
« ATTENTION, ATTENTION, ATTENTION, CODE BRUN SECOND SOUS-SOL AILE NORD. »


Suite à l'annonce du code brun, les ascenseurs cessent automatiquement leur route à l'étage le plus prêt de leur route. À l'exception de l'étage où se déroule le code brun. L'étage en question se trouve de son côté à être mis en quarantaine tant et aussi longtemps qu'un danger de contamination est suspecté pour l'ensemble du centre. Personne ne peut sortir de l'étage mis en quarantaine. Il n'y a aucune exception. Peu importe votre grade, statut ou fonction, à l'intérieur du laboratoire vous vous retrouvez entièrement coincé à l'intérieur du sous-sol mis en quarantaine.

Une fois le sous-sol mis en quarantaine, on demande à tous les habitants se trouvant pris dans cet étage de se diriger automatiquement à l'aile centrale tout près de l'ascenseur d'urgence. Ainsi le dénombrement se fera beaucoup plus facilement. Le responsable de la sécurité sur place doit s'assurer que tout le monde garde son calme et prendre la présence de toutes les personnes sur place afin d'aider la brigade au moment où celle-ci pourra intervenir.
La brigade interne se prépare à intervenir en enfilant les combinaisons nécessaires et en emportant le matériel nécessaire avec eux. Elle est normalement constituée des membres de la sécurité, des biochimistes, des bactériologistes, des médecins ainsi que des techniciens en laboratoire. D'autres membres du personnel peuvent se retrouver à devoir intervenir. Chaque situation est différente et doit être bien analysée avant une quelconque intervention.

Une zone protégée est mise en place devant l'ascenseur d'urgence avant que l'unité la franchisse pour se rendre au lieu mis en quarantaine. C'est pour permettre une désinfection rapide et sans danger dès leur retour de la zone infestée. Une fois la brigade prête elle peut prendre l'ascenseur d'urgence et se diriger à l'intérieur de la zone de quarantaine.

Une fois sur place la brigade prend la liste des personnes présentes et procède à la prise d'échantillons de sang de chaque personne sans la moindre exception afin de les faire analyser au laboratoire de toute urgence. Encore une fois, aucune exception ne sera faite pour ce genre de situation. La sécurité du centre en dépend.

Si des gens sont malades durant la quarantaine des médecins en combinaisons devront rester pour les soigner au minimum pour les stabiliser, mais il est ordonné de ne pas rester dans la zone de quarantaine durant le code brun.

Une fois que la brigade a tous les échantillons, ils quittent la zone en quarantaine pour aller les faire analyser. Tant que les résultats ne sont pas sortis, personne ne quitte la zone infectée. La totalité de la brigade doit prendre une douche désinfectante avant de sortir pour éviter de contaminer le reste du centre. Une fois les résultats sortis et que la brigade sait comment régler la situation, les mesures sont prises. Un délai est ensuite mis en place avant de retirer l'état d'alerte et laisser les gens reprendre leur vie normale après le code brun.

Parfois, il est possible que la source soit déjà connue. Ce qui facilite le travail de la brigade. Ils peuvent ainsi s'empresser de désinfecter les personnes et les lieux afin de s'assurer qu'il n'y aura pas de contamination.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondo
Le savant fou d'Athelstan
Messages : 2573
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 39

Dossiers de laboratoire
Groupe: Direction
Maladie (s):
Médications:



MessageSujet: Re: 03- Protocole de sécurité et mesures d'urgence Sam 18 Avr - 10:24


LABORATOIRE ATHELSTAN
Mesures d'urgences - CODE BLANC -


CODE NOIR

Le code noir signifie qu'une alerte à la bombe a été signalée au poste de surveillance du centre. Le surveillant qui reçoit l'alerte annonce rapidement l'annonce à l'interphone trois fois afin de s'assurer que tout le monde se met en état d'urgence.

EX. :
« ATTENTION, ATTENTION, ATTENTION, CODE NOIR SECOND SOUS-SOL AILE NORD. »
« ATTENTION, ATTENTION, ATTENTION, CODE NOIR SECOND SOUS-SOL AILE NORD. »
« ATTENTION, ATTENTION, ATTENTION, CODE NOIR SECOND SOUS-SOL AILE NORD. »


Après l'annonce du code noir, tous les habitants du centre se dirigent automatiquement à l'aile centrale du sous-sol où ils se trouvent dans l'immédiat. Cela toujours dans le but de faciliter le dénombrement et de s'assurer que tout le monde est bien présent. Concernant les sujets de recherche à l'intérieur des cellules d'isolement ils restent là où ils sont tant que le go du chef de la sécurité ou d'un autre membre supérieur de l'équipe de la sécurité ne dira pas le contraire. Cela est bien entendu pour éviter une émeute en plus du code noir.

De son côté, la brigade se réunit au poste de surveillance du premier sous-sol pour recevoir les instructions concernant le code noir. Elle est composée de tout le personnel de la sécurité sans la moindre exception, de la coordonnatrice des mesures d'urgence et de la totalité de l'équipe informatique. Dans certains cas, il peut arriver que d'autres membres du personnel aient à intervenir durant un code noir.
Dès l'annonce du code noir, on transfère également les sujets de laboratoire pouvant être au second sous-sol au premier sous-sol à l'aile centrale. Les surveillants sont mandatés pour surveiller les cobayes durant le code noir pendant que les dresseurs, eux, doivent surveiller les sujets les plus dangereux au troisième. Pendant ce temps, tous les agents de sécurité recherchent la bombe et ne communiquent uniquement par radio interne entre eux ainsi qu'avec les informaticiens. Certains ont des chiens pisteurs avec eux afin de pouvoir retrouver la bombe le plus rapidement possible.

La brigade fouillera, partout peu importe s'il s'agit d'un logement privé afin de trouver la trace de la bombe. Une fois le colis suspect ou la bombe trouvée, il ne restera qu'à faire venir les spécialistes pour la désamorcer. Une fois la bombe ou le colis suspect maîtrisé, la brigade s'assure que tout est sous contrôle avant d'annoncer la fin du code noir.

Cependant, dans la majorité des cas, l'endroit du colis suspect ou même desdites bombes est déjà connu avant même que le code noir soit signalé. La raison est qu'une personne remarque quelque chose de louche et appelle directement la sécurité. Les procédures restent sensiblement les mêmes outre le détail que la brigade n'a pas à chercher la bombe. Une équipe accompagnée d'un spécialiste en désamorçage de bombe se dirige à l'endroit suspect afin de constater la situation. Si la bombe est bien là où elle a été annoncée, ils désamorcent celle-ci et s'assurer que tout est beau avant d'annuler le code. S'ils se retrouvent devant rien ils partiront à la recherche de cette bombe en fouillant la totalité du centre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondo
Le savant fou d'Athelstan
Messages : 2573
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 39

Dossiers de laboratoire
Groupe: Direction
Maladie (s):
Médications:



MessageSujet: Re: 03- Protocole de sécurité et mesures d'urgence Sam 18 Avr - 10:25


LABORATOIRE ATHELSTAN
Mesures d'urgences - CODE BLANC -


CODE ORANGE

Le code orange signifie que la totalité du système du centre vient de s'arrêter. Ce qui signifie que plus rien ne fonctionne. Le système informatique, les ascenseurs, les systèmes de surveillances, les systèmes de sécurité, etc. Tout est en panne. Le centre se retrouve dans le noir le plus complet et une sonnerie assourdissante se fait entendre. On peut néanmoins voir quelques lumières d'urgence orange se manifester dans certains corridors. Lorsque le système tombe en panne, un surveillant annonce automatiquement le code par le biais d'un interphone particulier. Puisque tout le système est en panne, il ne peut pas utiliser le système traditionnel. Il ne nommera pas de sous-sol puisque le code orange vise l'intégralité du centre de recherche. Le code orange libère également tous les sujets de recherche enfermée dans les cellules d'isolement qui peuvent profiter de ce moment pour sortir de leur cellule et faire on ne sait trop quoi.

EX. :
« ATTENTION, ATTENTION, ATTENTION, CODE ORANGE. »
« ATTENTION, ATTENTION, ATTENTION, CODE ORANGE. »
« ATTENTION, ATTENTION, ATTENTION, CODE ORANGE. »


Une fois que le système est en panne, les ascenseurs s'arrêtent automatiquement, incluant l'ascenseur d'urgence. La brigade se réunit le plus rapidement possible aux postes de surveillance afin de recevoir les instructions des supérieurs en fonction sur chaque sous-sol. De leur côté, tous les habitants du centre doivent absolument se diriger dans l'aile centrale du sous-sol où ils se trouvent afin de pouvoir procéder au dénombrement et de s'assurer que tout le monde aille bien.

La brigade est composée de tous les membres de la sécurité. Les surveillants qui ne sont pas dans les postes doivent s'occuper des sujets de recherche. Les dresseurs pour leur part s'occuperont des sujets de recherche du maximal ainsi que des plus dangereux se retrouvant en isolement afin d'éviter la catastrophe. Les agents de sécurité de leur côté font le tour du centre afin de s'assurer que tout se déroule bien et que personne ne soit en danger. La brigade est également composée de la coordonnatrice des mesures d'urgence qui avec la sécurité s'assure que le système soit rétabli dans les plus brefs délais. L'équipe de l'informatique fait également partie de la brigade. Leur tâche est toute simple, ils doivent rétablir le système le plus rapidement possible. Peu importe le prix, le système doit être rétabli. Les mécaniciens sont également sur le coup afin de rendre les ascenseurs fonctionnels, priorisant ceux qui pourrait contenir des gens à l'intérieur. Si personne ne se trouve dans les ascenseurs durant le code orange la priorité passe alors à l'ascenseur d'urgence pour pouvoir se déplacer plus rapidement. L'équipe médicale fait aussi partie de la brigade. Elle doit se tenir prête à intervenir dès que possible au cas où certaines personnes seraient blessées durant le code.

En ce qui concerne les sujets de recherche au niveau de dangerosité très élevée ils sont amenés à l'intérieur d'une pièce où ils y resteront tout le long du code orange afin de protéger le reste de la population se trouvant au dernier sous-sol.

Une fois que le système est rétabli et que tout est à nouveau opérationnel, le code orange est annulé. La priorité est de rapatrier les sujets de recherche à leur dortoir. Un dénombrement est fait une seconde fois pour être certain qu'aucun cobaye n'ait profité du code orange pour essayer de fuir les lieux. Dès que tous les cobayes sont dans leur dortoir et que les blessées ont été guidées à l'infirmerie, tout peut rapidement reprendre son cours normal. Par contre, une enquête est rapidement menée afin de comprendre ce qui a causé la panne du système intégrale. La coordonnatrice des mesures d'urgence ne rigole pas avec ce genre de situation. Une fois qu'elle aura attrapé celui ou celle qui aura provoqué ce bordel, elle sévira et généralement la punition pour un code orange/noir ou autre code susceptible de créer un champ de bataille dans le centre qu'elle n'avait pas prévue pourrait être très pénible.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondo
Le savant fou d'Athelstan
Messages : 2573
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 39

Dossiers de laboratoire
Groupe: Direction
Maladie (s):
Médications:



MessageSujet: Re: 03- Protocole de sécurité et mesures d'urgence Sam 18 Avr - 10:26


LABORATOIRE ATHELSTAN
Mesures d'urgences - CODE BLANC -


CODE BLEU

Le code bleu signifie RCR (réanimation cardio-respiratoire). Il se fait entendre directement dans le poste de surveillance. Dès que l'appel est fait, le surveillant annonce ce dernier à l'interphone trois fois pour s'assurer qu'il soit bien entendu. Il est également important de mentionner l'endroit exact où se déroule le code bleu afin que l'équipe médicale puisse se manifester le plus rapidement possible. Toutes les secondes comptent durant un code bleu.

EX. :
« ATTENTION, ATTENTION, ATTENTION, CODE BLEU TROISIÈME SOUS-SOL AILE NORD. »
« ATTENTION, ATTENTION, ATTENTION, CODE BLEU TROISIÈME SOUS-SOL AILE NORD. »
« ATTENTION, ATTENTION, ATTENTION, CODE BLEU TROISIÈME SOUS-SOL AILE NORD. »


Dès que le code bleu est lancé, l'équipe du RCR formée pour ce genre de situation fonce directement à l'endroit où se déroule le code. Par souci de rapidité, ils utilisent généralement l'ascenseur d'urgence qui n'est utilisé que par les personnes ayant les permissions spéciales pour l'utiliser. Cela leur donne davantage de chance d'arriver rapidement sur les lieux.

Une fois sur les lieux, l'équipe priorisera la stabilité du patient. Une fois que cela est chose faite, le patient est rapidement transporté à l'infirmerie du premier sous-sol et mis en observation. Son médecin est également prévenu de la situation. Le médecin de garde fera également un bilan sanguin des plus complet afin de vérifier si quoi que ce soit est douteux ou anormal chez le patient. Une série de tests sera également faite si le médecin de garde en juge la nécessité. En aucun cas, le patient ne pourra quitter l'infirmerie si le médecin de garde juge que la situation n'est pas sous contrôle.

Parfois, le code bleu peut être lancé pour un patient ayant perdu connaissance suite à une situation particulière qui pourrait laisser croire que sa vie est en danger.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fondo
Le savant fou d'Athelstan
Messages : 2573
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 39

Dossiers de laboratoire
Groupe: Direction
Maladie (s):
Médications:



MessageSujet: Re: 03- Protocole de sécurité et mesures d'urgence Sam 18 Avr - 10:27


LABORATOIRE ATHELSTAN
Mesures d'urgences - CODE BLANC -


CODE VERT

Ce code est le plus particulier de tous les codes. Il ne sera jamais annoncé à l'interphone et aucun téléphone ne sonnera à l'intérieur d'un poste de surveillance pour prévenir de la situation. C'est un peu le code secret que très peu de gens savent vraiment comment les choses fonctionnent si jamais la situation devra se présenter.

Lorsque le code vert sonne, cela signifie l'abandon total du centre et la fuite complète des lieux. Le projet est alors abandonné et seules les données importantes seront sauvegardées. Tout le reste sera tout simplement détruit, comme le défunt centre Abrosyah. Seuls ceux qui ont reçu les informations sur le code vert savent normalement les procédures et parts où passer afin d'évacuer les lieux. Les personnes choisies doivent alors se rendre à l'intérieur de la zone hors étage rejoindre la salle d'atterrissage pour pouvoir tout simplement partir vers une nouvelle destination.

C'est le Dr Quinto qui sera, le jour J, à l'origine de l'annonce du code vert et de l'évacuation des lieux. Après tout, Athelstan ne sera pas le premier centre de recherche que le savant fou ferait détruire.
Quinto annoncera donc le code vert en prévenant la coordonnatrice des mesures d'urgence, le chef de la sécurité, la directrice afin qu'ils soient au courant de ce qui va se produire. Ensuite, les choses vont rapidement s'enchaîner. Ceux qui doivent suivre seront prévenus et les autres laisser à l'ignorance tout simplement.

Une fois en sécurité et loin du centre on pourra voir celui-ci exploser avec les habitants ayant été abandonnés sur les lieux, de même que le restant des recherches d'Athelstan. Tout aura ainsi été détruit pour renaître autre part sous un autre nom.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: 03- Protocole de sécurité et mesures d'urgence

Revenir en haut Aller en bas
 

03- Protocole de sécurité et mesures d'urgence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti: Mesures pour réduire l’inflation
» Haiti parmi les 22 pays les plus menaces par la securite alimentaire
» de L'insécurité en Haiti ou Insécurité provoquée ?
» Protocole d’entente sur le centre des Cayes (EDH)
» évaluation comparée des facteurs de l’insécurité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Laboratoire Athelstan :: + Vos premiers pas dans nos labos + :: La vie au laboratoire :: Ce que vous devez savoir :: Informations autour du centre-