AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Nos partenaires  

Partagez | 
 

 02- Déplacement des sujets de laboratoire à l'intérieur d'Athelstan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fondo
Le savant fou d'Athelstan
Messages : 2573
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 39

Dossiers de laboratoire
Groupe: Direction
Maladie (s):
Médications:



MessageSujet: 02- Déplacement des sujets de laboratoire à l'intérieur d'Athelstan Sam 31 Jan - 9:58


LABORATOIRE ATHELSLAN
Déplacement des sujets de laboratoire dans Athelstan


Dans la mesure où les sujets de laboratoire doivent se déplacer de façon régulière à l'intérieur du centre de recherche, voici les informations nécessaires qui vous permettront de bien visualiser ces déplacements. Vous pourrez ainsi constater que selon la dangerosité du cobaye, les précautions lors des déplacements du patient s'adaptent en conséquence.

DANGEROSITÉ FAIBLE :

Il s'agit des sujets de laboratoire les moins dangereux de tout le centre de recherche. Étant donné de leur faible niveau de dangerosité, ces cobayes bénéficient d'une certaine liberté de déplacements. À l'intérieur du premier sous-sol, ils peuvent, sous la supervision des surveillants, errer à leur guise. Tant que le niveau de dangerosité demeure faible, ces cobayes peuvent traîner dans les lieux de divertissements prévus pour les sujets de laboratoire au premier sous-sol sans devoir être absolument suivi par un membre de la sécurité.

Par contre, lors de rencontres avec un psychiatre, un médecin ou encore un des scientifiques du centre, ils sont escortés par un membre de la sécurité. Parfois, leur tempérament fait en sorte qu'un simple surveillant peut être suffisant pour escorter un sujet de laboratoire à dangerosité faible.

Ces cobayes ne sont en aucun cas attachés lors de leurs déplacements ou même mis sous tranquillisants. Compte tenu de leur entière collaboration, la direction du laboratoire estime ne pas avoir besoin de recourir à de telles méthodes.

DANGEROSITÉ MOYENNE :

Tout comme les sujets à dangerosité faible, ceux de dangerosité moyenne peuvent se déplacer quasi librement à l'intérieur du premier sous-sol du centre. Néanmoins, ils sont accompagnés d'un surveillant qui aura pour mission de s'assurer que le cobaye ne crée pas de vagues. Une fois rendu à l'endroit voulu, le patient peut toutefois profiter de l'endroit autant que le ferait un sujet de laboratoire à dangerosité faible. Tant que le niveau de dangerosité demeure moyen, le sujet se verra suivi en permanence par un surveillant ou un membre du personnel afin d'éviter que ce dernier ne se fasse du mal ou n'en fasse à autrui.

Lors des déplacements du sujet de laboratoire vers ses rencontres avec le personnel qui lui est affilié, des mesures particulières peuvent être prises. Tout dépend des notices inscrites à l'intérieur de son dossier médical. En tout temps, un tel cobaye est accompagné par deux agents de sécurité lors des déplacements formels de ce dernier. Parfois, si des indications sont inscrites à l'intérieur de son dossier, le cobaye peut se retrouver attacher ou encore sous médication (calmants) afin de s'assurer qu'il ne fasse rien qui pourrait lui causer du tord.

DANGEROSITÉ ÉLEVÉE :

Les sujets de recherche à dangerosité élevée sont généralement enfermé à l'intérieur du maximum dans le troisième sous-sol. Ils n'ont aucunement le loisir de se déplacer comme bon leur semble sans avoir une solide escorte avec eux. Tout leurs déplacements nécessitent d'être accompagné par des agents de sécurité. Ils ne font rien sans accompagnement tant que leur dossier ne dira pas le contraire.

Lors des déplacements d'un tel sujet de laboratoire vers ses rencontres diverses, celui-ci est en tout temps attaché afin d'éviter qu'il ne se blesse ou ne blesse qui que ce soit. Il est également toujours accompagné d'un minimum de deux agents de sécurité. Le nombre d'agents peut augmenter selon le cas qui doit se déplacer. À ce moment-là, une note sera mise au dossier du cobaye par le chef de la sécurité. À de rares exceptions, on peut voir un sujet ne pas être attaché, mais maintenu très fermement par deux agents de sécurité. De même, si une absence de violence chez le patient est constaté depuis un certain moment, il peut être indiqué au dossier de le laisser sans attaches afin de voir sa réaction. C'est une façon de tester si le sujet de laboratoire peut passer d'une dangerosité élevée à une moyenne et ainsi sortir du maximale. Parfois, les cobayes à dangerosité élevée sont mis sous tranquillisant si cela est jugé nécessaire par l'équipe qui s'occupe du patient en question.

DANGEROSITÉ TRÈS ÉLEVÉE :

Les sujets de recherches avec un niveau de dangerosité très élevée passent leur vie en isolement. Ils n'en sortent presque jamais, ne voyant que les quatre murs de leurs cellules au quotidien. Néanmoins, il n'est pas exclu que, parfois, ces patients puissent profiter de la zone de repos des cobayes du dernier sous-sol.

Lors de tout ses déplacements, un tel sujet est attaché fermement et mit sous tranquillisants. Il est également accompagné par quatre agents de sécurité expérimentés et habitués avec ce genre de patients dangereux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

02- Déplacement des sujets de laboratoire à l'intérieur d'Athelstan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Règlement intérieur de l'Université d'Artois
» Mario Andresol s'exprime sur des sujets chauds
» Sujets de Melissa Hastings
» Bug de déplacement - Gauche,Haut (désepéré ?)
» Carmen Juraquille - Sujets

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Laboratoire Athelstan :: + Vos premiers pas dans nos labos + :: La vie au laboratoire :: Ce que vous devez savoir :: Informations autour des sujets de recherche-